CoLoN

Forum CoLoN
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.Partagez | 
 

 L'éVaNGiLe SeLoN L.aLcHi3mYsT

Aller en bas 
AuteurMessage
L.aLcHi3mYsT
FoNDaTeuR
FoNDaTeuR
avatar

Messages : 8679
Date d'inscription : 17/06/2010
Age : 38
Localisation : On ne peut désigner le sommet d'une pyramide sans localiser sa base.

MessageSujet: L'éVaNGiLe SeLoN L.aLcHi3mYsT   Dim 10 Oct - 15:45

L’évangile selon L.aLcHi3mYsT
Chapitre I, L’apparition.


Assis tel un Bouddha, voilà des heures que je médite sur ce rêve qui chaque nuit se termine en cauchemar. A tel point qu’il m’obsède jusqu’à provoquer en moi une lassitude. En maître il règne dans mon être et me tient en échec par la distance. Je l’entends dans ma tête, sa voix résonne comme une ethnie en parfaite harmonie. L’insomnie me veille et se matérialise telle une silhouette sans épaisseur et décide de mon temps de sommeil avant le réveil brutal. J’en sors avec une sueur froide, les pupilles dilatées, et avec l’angoisse que ce fruit soit réel et pas juste une insignifiante semence produit de mon imagination. J’ai cette sensation d’impuissance et d’incompréhension qui se mêle et se mélanges. Peu de souvenir reste gravé dans ma mémoire et j’ai l’impression que mon esprit s’égare, se joue d’illusion aux milles sornette maléfique, de manière magnifique il tente de me faire croire à une prédiction antique comme si, ma main allait dicter le destin, le modifier, ou encore le sculpter selon mes envies et ses besoins. Mais le destin n’a pas de roi.

Suis-je donc par définition l’élu d’une force quelconque ? L’objet avec lequel les Dieu s’amusent ? Suis-je la marionnette que l’on abuse ? Un pantin que l’on déguise pour charmer et soulever une armée forte et robuste, pour ainsi allez sur le sentier de la guerre ? Une fois de plus mes questions restent sans réponse et cela me tourmente. La soif de sang s’abreuve par les combats mais n’est jamais étanché. J’ai peur de devenir ce que je hais, de basculer du côté des Efrits (1), de succomber aux Maritins (2), ou de porter l’étendard des Sylphes (3). Je suis pourtant moi aussi natif de l’œuvre d’argile. Identique à ceux devant qui Iblis refusa de se prosterner. Née d’Adam et du libre arbitre. J’ai en moi l’Acadie, l’orgueil, la gourmandise, la luxure, l’avarice, la colère et l’envie dans le vecteur de l’hérédité. Mais aussi l’idéal de la vie humaine, qu’est la maitrise du désir par la raison et la connaissance. Ainsi tous les chemins mènent au savoir, mais aucun n’est indiqué, j’en comprends désormais tous son sens aujourd’hui. Ce présage est mauvais depuis que la paix s’est vu recevoir les plumes de la colombe taché de sang en guise d’offrande, la mort rôde tel un vautour au-dessus de sa proie ! Beaucoup d’empereur sombre dans la folie de leur grandeur, ne chérissent plus leur peuple mais insuffle les trois soifs (4) dans les cœurs. Tous devrons rendre des comptes lorsque retentirons les sept trompettes de l’apocalypse. Faut que je laisse la trace d’un monarque pur et sain, aimant son prochain, solidaire et généreux envers les siens, protecteur et de bon conseil pour ses jeunes praticiens. Faut croire que, ce qui hante mon cerveau restera à jamais figé dans mon subconscient.

- Audi, vide, tace, si vis vivere ! (5)
Ces quatre mots me sortirent de mes pensées avec la même force que la foudre frappe la terre, 280kw me traversa le corps . . . . En une fraction de seconde j’aperçus les maux de l’univers absolu.
- Contra vim mortis non est medicamen in hortis ! (6)
D’une voix sur et sans hésitation je répondis d’emblé :
- Decet imperatorem stantem mori. (7)
D’un mouvement rapide, fluide et habile je sorti de ma position du lotus, et pris le style des 7 étoiles,
Spoiler:
 
puis ouvris les yeux après avoir mis pied à terre. Mon regard balaya l’intégralité de la pièce, scruta toute cette espace vide démuni de vie, le genre de scène qui hérisse les poils et donne froid dans le dos, jusqu’à vous gèlent les os. Une brume claire était visible mais ce n’était que ma respiration formé par ce froid glacial. La mort est froide alors que l’enfer est de feu, une chaleur torride qui consume le damné pour l’éternité. L’affrontement s’annonçait donc inégale et je ne ferais pas le poids contre cet adversaire collectionneur et mangeur d’âme de surcroit. La ruse serait ma seul sortie victorieuse possible contre lui. Sa stratégie se basa sur le développement d’une guerre psychologique, et j’avais perdu du terrain par son attaque surprise. Fallait que la réflexion m’amène jusqu’ à la réussite pour que je puisse inverser la situation. Fallait que la carte de la déstabilisation reste en option, tel un atout de taille que l’on sort pour asséner le coup final. Pour l’instant je prie pour entrevoir sa faiblesse, je me mis à espérer et pris d’un élan méconnu je passai au-delà de la souffrance. Cette force ne décupla pas ma puissance, mais plutôt la fin de la croyance en un ego autonome et permanent. Je senti l’étroitesse du couloir se former, se refermer dans l’espace temps et les murs commençais déjà à me comprimer. L’air se raréfia, se fit plus lourd et plus pesant à porter. Bientôt mon enveloppe charnelle sera comme ce coquillage sans perle. Similaire à ce puits sans eau ou cette terre aride et hostile qui se refuse à l’homme.

Soudain une première étincelle frappa mon bras gauche, une douleur se fit ressentir dans ma main alors que le bouclier miroir de bronze de Yata no Kagami élu domicile au bout de celle-ci. Une seconde étincelle me frappa le bras droit, c’était l'épée à double tranchants Kusanagi que je tenais fermement dans ma main droite. Enfin le magatama (8 ) se dessina sur ma chair pour devenir une amulette sous la forme d’un tatouage gigantesque. Ainsi les trois joyaux sacrés issu des quatre-vingt-quatre milles remèdes enseignés par Shākyamouni (9) me venaient en aide.
Spoiler:
 
Cette apparition eu l’effet de dissuasion sur lui et permis un retour a la normal de la situation sur-le-champ, sans-attendre ce démon avait pris la fuite et quitté mon royaume dans la hâte. Je n’avais nul doute sur le pourquoi de sa visite, soit la corruption par nos peurs, sans vergogne il a offensé le lieu saint que j’avais naguère élevé. Un monument digne des descendants du roi Salomon. Un édifice qui se lèguera de père en fils tel le nom qui traverse les siècles à venir. Sans ce soutien chaque foyers de mon empire auraient été réduit en esclavage et sous ses ordres nous serions tombés assurément. A l’évidence la vie et la mort, l’honneur et le déshonneur, le paradis comme l’enfer se tient à peu de chose. C’est le cycle des causes et des conséquences liées à l'existence des êtres sensibles que nous sommes. Mon ouvrage pouvait ainsi se poursuivre en toute quiétude.

Affalé sur mon trône après m’y être laissé tomber, je me déplaçai dans un mouvement lace vers l’avant, mes épaules arrivaient ainsi à hauteur de mes genoux, mes coudes prirent appuis sur mes cuisses et je tenais ma tête entre mes mains. Avec une grande inspiration suivis d’une expiration plus grande j’expulsai toute ma résiliation sur ce monde et de la représentation du chaos qu’il reflète. Faut que je me ressaisisse car, je suis seul maître à bord, le seul maître de la planète BoRe, le seul maître de mes pas et j’assume pleinement la moindre conséquence de mes choix. Sans oublier que chaque choix se paye, chaque choix à son lot de malheur et sa croix à porter, faut que je pose le pour et le contre avant que j’acte mon hégémonie là où d’autre veulent diriger l’univers mais ne sont pas au niveau de l’Atlas. A l’échelle du monde, ils sont des individus bien trop dérisoires pour pouvoir prétendre atteindre leur convoitise ou encore être l’égal au délétère. Et moi qui suis simplement le berger humble d’une longue lignée de prophète que l’on méprise. Ils veulent voir ma dépouille inerte se balancer au bout d’une corde. La capitulation par la destruction pour celui qui refuse de se prosterner devant leurs exigences. Ainsi tourne la roue, il est possible de décapite le serpent mais aussi tôt une nouvelle tête remplacera la première. Et on recommence depuis le commencement !

Au début tout me semblais tellement irréelle que cela frôlait l’invraisemblance et c’est debout devant la fenêtre, après avoir fais les cents pas que je vis son reflet derrière moi. Je pivotai instinctivement mais je ne perçu pas le moindre être vivant là où se tenait sa représentation. Croyant être pris d’hallucination je repris ma position initiale, les yeux dans le flou, le regard vide sondant l’horizon. Je revu ce visage plein d’innocence dans le reflet de la fenêtre. J’admirai ses traits fin sans prêter attention à ses paroles. Il était vêtu de blanc, couleur de pureté dans beaucoup de religion. Il avait également des ailes dans le dos d’un blanc tout aussi pur. Mais ses paroles fuyaient toujours mes oreilles. Je ne parvenais pas à rester concentré et il fit soudain grise mine en argumentant mon manque de respect à son égard. Je lui présenta mes plus sincère excuses en prétextant que c’était la première fois que je voyais un être aussi parfait. Il me dit spontanément,
- Sache que je possède bien des pouvoirs avec les quels il met permis d’orienter tes actes, parlé avec ta bouche, sifflé a tes oreilles le contraire de ce qui est prononcé, rendre l’inconnue hostile a tes yeux. Mais je n’ai nullement la possibilité de changer ta fois en la souillant dans la confusion. Seuls les anges déchus aiment jouer avec cette manipulation.
J’étais fasciné, totalement sous son charme, entièrement sous son influence comme envouté par quelconque sortilège. Puis il termina par,
- La récompense pour les dignes est grande.
Avant de disparaitre.

Je suis tenté par le profane et hanté par le bien, il ne faut pas que je les laisse s’immiscer et s’infiltrer, non faut pas que le doute s’installe et assigne ma ligne de conduite. Désormais le fleuve de mon règne sera parsemé de cascade qu’il faudra esquiver. Si le piège se referme la chute sera mortelle pour l’empire sur le quel je gouverne. Il ne faut pas non plus qu’un grain de sable vient freiner le mécanisme, et surtout pas que le sablier du temps cesse son écoulement. Ce qui en sort et me sert de leçon dans toute cette histoire est que l’union fait la force mais que la misère nous divise tous. Il faut dès à présent que je fonde une alliance forte avec des empereurs qui possèdent la même vision. Une sorte de barrage tel un bouclier qui se fortifiera avec le nombre d’adhérant à celle-ci. Le projet germait dans un coin de ma tête, fallait maintenant créer le noyau, la base, la charpente de l’édifice. Je serai celui qui y déposerait la première pierre et je lui donnerai le nom de CoLoN.


Par ma propagande, qu'un seul vient éclairer le chemin qui mène au temple des millions d'années et un deuxième voyant le sillage fera le choix de l'emprunter. Dicté part la volonté de sa curiosité il placera discrètement son pas dans ceux déjà laissés par le précédent visiteur. Puis un autre et encore un autre jusqu'à obtention d'une masse d'homme du monde, une kyrielle de souverain venu d'empire lointain frapperons aux portes du forum. Certain sans but précis, d'autre séduit postulerons pour la quête du partage puis il y a ces serpents aveuglés par la jalousie et l'envie de détourner les cœurs. En perte de fidèle et le manque de réussite ils viendront semer leur venin dans l'espoir d'y récolter quelconque séide par le panégyriste de leur site parfait. Cet univers est peuplé de traitre, d'espion et de nervi, ces hommes de main œuvrant à la solde de la perversité de leur maître qu'il croit être une cause juste et honorable. C'est leurs lois, leurs fois et leurs concepts ainsi spolier est une politique bien à eux. Soudain une danse macabre rythmée fit taire le silence. Un jeune souverain à traverser en vainqueur la horde de vautour posté à l'entrée du site et résolu l'énigme que les deux géant sphinx lui ont exposé,
Spoiler:
 
gagnant ainsi un droit de passage. Il contempla et visita le lieu sacré qu'il avait en face lui.

Pour arriver jusqu'à moi il a dû suivre une allée fleurie qui débouche sur un immense jardin composé de plusieurs étages en terrasses, soutenus par des voûtes et des piliers de brique. Un immense escalier de marbre reliait ces terrasses,
Spoiler:
 
où diverse temple au nombre de cinq sont érigés. Il y avait cinq temples, trois sur le premier étage, le premier temple est celui des plaintes. Son plan est celui d'un octogone irrégulier dont quatre côtés sont longs et quatre courts. Il est surmonté d'une double coupole revêtue de marbre, flanquée par des kiosques décoratifs sur piliers. Le milieu de chaque côté est occupé par une profonde alcôve voûtée et une série de plus petites. L'intérieur se présente comme une vaste salle octogonale avec des compartiments voûtés reliés par des galeries ou par des corridors. Ce plan octogonal se répète au deuxième niveau. La structure est appareillée en blocs de grès rouge à bordures de marbre blanc et noir.
Spoiler:
 
Le deuxième temple est celui de la déclaration de guerre, il consiste en une vaste plate-forme entourée d'un mur doublé d'une colonnade ionique. De chaque côté de l'estrade, une aile enserre l'escalier monumental menant à une cour fermée, ceinte d'une colonnade extérieure, où devaient se dérouler les sacrifices. Suivant la tradition ionienne, la table de l'autel est placée sur une large base à degrés qui, ici, fait corps avec l'ensemble architectural.
Spoiler:
 
Puis le troisième est dédié à la diplomatie, ce temple dresse vers le ciel quatre tours d'angle coiffées de petits kiosques hypostyles. Les murs extérieurs ornent de délicates incrustations de pierres polychromes tels que l'onyx, jaspe, topaze, agate ou cornaline affectant la forme de ramures, de pampres, de fleurs, de cyprès, de vases et d'aiguières ou reproduisant à l'infini divers motifs géométriques.
Spoiler:
 

Au deuxième étages, il y avait une taverne construite en bois, en pierre et surtout en marbre, matériau qui lui donne une texture lisse. L'ensemble se développe à l' horizontale, la taverne est deux fois plus large que haute. Le plan est d'une symétrie parfaite, repris par un plan centré en croix avec quatre façades identiques inspirées des temples grecs et un grand salon central circulaire. Des statues agrémentent le bâtiment sur chaque façade.
Spoiler:
 
Le temple du commerce est porté sur un haut soubassement et entouré d'un portique à vingt colonnes cannelées de style corinthien, en marbre blanc. Le podium est en opus caementicium. Le toit, en forme de coupole, est recouvert de tuiles en bronze doré et percé en son centre d'un orifice pour permettre le passage de la fumée qui conclue la vente.
Spoiler:
 

Le dernier étage est exclusivement dédié au temple du recrutement. Ce temple se compose d'un sécos et d'une pièce occidentale reposant sur un soubassement. Deux colonnades doriques de six colonnes chacune ornent les façades orientales et occidentales. Deux colonnades doriques de huit colonnes chacune entoure l'édifice sur les côtés étroits et de dix-sept sur les côtés longs.
Spoiler:
 

Mais c'est dans la taverne que je fis la connaissance de ce jeune prince qui se présenta devant moi.

Voici ce jour tant attendu, tant désiré, mais tellement redouté. J'appréhende la suite des évènements, le doute c'est installé et toute mon excitation fût remplacée d'idées noir. Alors que mes plus terribles craintes me dominèrent et se mirent à m'envahirent, il prit la parole d'un ton amical et lumineux pour se présenter.
- Bonjour noble empereur. Laisse-moi me présenter. Je suis celui qui se nomme Thorkill. J'ai fondé l'alliance Héroïc Fantasy. Je suis venu vers toi en toute amitié après avoir eu connaissance de ton intention. J'ai pris la décision de venir faire ta connaissance ainsi que de te souhaiter bonne chance. Avec l'espoir de créer un lien entre nos alliances respectives.
Ainsi en sera-t-il lui dis-je cordialement avant qu'il ne rebrousse chemin. Certes cette visite n'a pas répondu à mon attente mais l'approche de celui si reste respectable et me dis qu'il serait bien de diffuser une missive de recrutement dans l'univers. Je me mis aussitôt au travail et ma première esquisse fût créée durant la nuit. Il me fallait simplement et à nouveau qu'à attendre, qu'à patienter une nouvelle venue et si le manque de succès deviendrais mon compagnon je n'aurais plus qu'à tenter ma chance dans un autre monde pour mieux rebondir sans demeurer sur un échec sanglant dans celui-ci.


(1) Djinns qui peuplent les terres.
(2) Djinns munis d'ailes qui peuplent les cieux.
(3) Djinns qui vivent près des cours d'eau.
(4) Les trois soifs ou trois poisons ; désignent la cupidité, l’intolérance (colère) et l’obscurantisme (ignorance).
(5) « Écoute, observe et tais-toi, si tu veux vivre »
(6) « Il n'y a dans le jardin aucun remède à la puissance de la mort »
(7) « Un empereur doit mourir debout »
(8 ) Ou griffe de Jade est un ornement caractéristique de la préhistoire et de la protohistoire du Japon. Sa forme évoque un croc percée, une virgule, un 9 ou parfois un fœtus. Il est généralement fabriqué en ambre, en pierre, en jade ou même en verre. On attribue des caractéristiques magiques à cet objet, telle une amulette. Il abriterait aussi l'âme de grands guerriers morts au combat.
(9) Bouddha.



Spoiler:
 



Dernière édition par L.aLcHi3mYsT le Mar 29 Nov - 11:03, édité 14 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://colon.playogame.com
L.aLcHi3mYsT
FoNDaTeuR
FoNDaTeuR
avatar

Messages : 8679
Date d'inscription : 17/06/2010
Age : 38
Localisation : On ne peut désigner le sommet d'une pyramide sans localiser sa base.

MessageSujet: Re: L'éVaNGiLe SeLoN L.aLcHi3mYsT   Lun 21 Fév - 0:59

L’évangile selon L.aLcHi3mYsT
Chapitre II, Les premiers CoLoN.



Le lendemain de ma transmission, un être fort étrange s'annonçait et s'enfonça entre les piliers du temple du recrutement. Je ne sais trop comment le décrire. Une grande première, était-ce un mirage ? Une hallucination ? Comment était-ce possible ? Physiquement il était comme tout être humain mise à part qu'il avait une tête de félin, c'était la première fois que je voyais un anthropomorphe vivant. Mes ancêtres en avaient jadis fait allusion par des mythes et légendes qu'ils me contaient sans jamais approfondir le sujet. L'invraisemblance de mon interlocuteur me coupa la parole et un frison me traversa tout le corps. J'étais totalement perdu et ne savais plus quoi formuler. Pour ne pas lui paraître irrespectueux je lui fis un geste de la main pour qu'il entame sa recommandation.

- Blacksade est mon pseudo, je suis natif de la planète Renova qui se situe dans la quatrième galaxies. Mon empire constitue actuellement que cette planète mère et par déduction je n'en gouverne aucune autre. Mon peuple ne se reproduit pas rapidement. Nous sommes une race paisible qui n'usent pas de la force et la tyrannie sur les colonies voisines à la nôtre. Nos quais non pas de flotte de combat, mais nous récoltons des ressources premières là où il n'y a plus de forme de vie existante. Je n'ai pas beaucoup d'expérience, mais je peux vous apporter la fougue de la jeunesse, et une envie de découverte qui me pousseront à participer à la vie de l'alliance. Nos technologies sont bonne et J'aime prendre mon temps et réfléchir à deux fois avant de faire quoi que ce soit.

- Bienvenue à toi Blacksade. Ta présence m'honore. Tu es le premier à répondre et à te présenter devant moi pour cette aventure. Mais je nous promets la réussite. J'ai de grands projets, un égo démesuré et une grande soif de résultat. Chaque entreprise possède son commencement. Ici s'écrie la nôtre et en occurrence celle de l'alliance que je viens d'élever. Mon objectif n'est pas de réitérer l'histoire de la tour de Babel. Je ne prévois donc pas d'aller faire la guerre avec un arc et quelques flèches. Mais bien de nous amener au rang de concurrent parmi l'élite. Si tu t'en sens apte, alors marchons sur les traces de ceux déjà bien installé et allons remuer tout le bordel des colonies ensemble. Pour le pire et le meilleur avec le blason CoLoN gravé sur nos couleurs.

Au même instant Thorkill accompagné de son second entra et tous les deux se joignirent à la conversation. Bienvenue chez les fous dit-il.
- Je vous présente Threider il est mon complice. Je l'ai hissé au grade de diplomate, son rôle est de communiquer avec les autres alliances. Voici un accès à notre forum, ce présent vous est offert. Venez y faire une petite observation et passer un bon moment entre ami. Nous farfouillons l'univers, sans cesse à la recherche de sympathisant tout comme vous. Que le triomphe soit sur nos deux corporations.
Un énorme fracas retentit depuis le fond de la salle. Blacksade se retourna vers moi avec un regard interrogateur. Serais-ce une attaque me demanda t'il d'une voix affolée.
- Nullement, il n'y a aucun intérêt. Mes généraux m'auraient alerté si tel en était l'éventualité.
- Qu'est-ce donc alors ?
Je n'avais aucune réponse à lui fournir et une étrange lumière s'approcha de nous. Nos deux convives étaient déjà repartit et nous étions seuls face à cette manifestation soudaine. Qui-va-là criais-je à plein poumons. Un grésillement électrique résonna. Je donnais l'ordre de couper tous les disjoncteurs par paire jusqu'à disparition du grésillement, mais une voie venue d'ailleurs s'exprima.
- Bien le bonjour. Je suis un être électrique votre circuit d'alimentation n'est pas fautif ou détérioré. J'emmagasine des quantités énormes de courant électrique sous pression pouvant exploser d'où l'origine de mon nom. El3CtroD pour vous servir. Je postule chez vous, dans l'alliance CoLoN, car elle est toute jeune, car votre convoitise me charme et ensuite vous êtes à la recherche de joueur actif et motivé. Je pense pouvoir participer aux actions communes de l'alliance et donc veiller à son bon fonctionnement. J'espère que le nom CoLon signifie que vous êtes prêt à tout pour aller le plus loin et repousser les frontières de l'inconnue.
- Il est prématuré d'avoir de pareil pensé actuellement, c'est bien trop tôt. Avant tout ils nous faut structurer l'alliance, établir nos critères, engager des valeurs sûr sans perdre de vue l'objectif second. Il y a un ordre à suivre dans la mesure du possible bien évidemment. Pour l'instant beaucoup d'empereurs se risquent à aller en solitaire. Chacun d'entre eux sont différents, ils ne partagent pas tous notre vision et ils ne se projettent pas tous en notre compagnie. De plus nous ne sommes pas seuls sur la scène, faut que le scénario les séduisent.
- Certes qu'il en soit ainsi . . . quant à moi, sachez que vous pouvez me compter parmi vos sujets.

L'excitation, quelle belle sensation. J'étais encore loin de réaliser ma grande oeuvre, mais cela prenait la bonne voie. Il me fallait être patient, que je reste tapi dans l'ombre, que je reste à l'affut prêt à bondir sur la moindre occasion. J'avais de mon côté beaucoup de choses à apprendre. Suffisait pas d'aller plus vite que la mélodie ni même de brusquer les évènements présents. Le futur s'écrit doucement mais inlassablement, laissons le temps au temps et acceptons ce qu'il désire nous donner, acceptons ce qu'il nous laisse entrevoir. De toute façon il n'y a pas trente-six mille choix. D'ailleurs cela se présente bien, hier j'étais seul, aujourd'hui deux créatures ont rejoint mes rangs, demain ne peut qu'aller mieux. Même si le chiffre est encore mince cela ne présage rien d'abominable. Du moins pas dans l'immédiat, n'oublions pas que personne n'est à l'abri. Soyons réaliste ! Je suis du genre enthousiaste et non pas pessimiste. Mais j'ai foi. Pensons positivement et tout nous sera accordé favorablement il n'y a pas de raison pour que cela soit autrement.

Les jours étaient paisibles, les nuits douloureuses pour nos ennemis. Notre empire était en continuelle essor, amélioration des infrastructures minières, extension des technologies, accroissement de flotte, développement des défenses ainsi tout allait pour le mieux dans le meilleur des mondes. La progression de chacun reflétais bien notre fortune il y avait entre El3CtroD, Blacksade et L.aLcHi3mYsT une bonne entente, une fusion par l'éthique de réciprocité.

>El3CtroD<
- Allons nous pouvoir survivre à trois ?
>Blacksade<
- Ne soit pas défaitiste El3CtroD. Toute chose à son commencement avec un passage à vide avant sa chute. Les premiers signes sont faits de brèche, hors nous n'avons pas encore dû en colmater mon brave.
>El3CtroD<
- Il y a en moi l'empressement, n'oublie pas que je déborde d'énergie, un vrai électron. En moi circule une charge électrique élémentaire de signe négatif.
>Blacksade<
- Tu vas finir par te court-circuiter.
>El3CtroD<
- Je surchauffe, il manque de l'action.
>Blacksade<
- Actionne la patience.
>El3CtroD<
- Je n'ai point ta caractéristique de pouvoir dormir jusqu'à 18h, facile pour toi de dire soit patient.
>Blacksade<
- J'aime me prélasser, mais lorsque je sors c'est pour manger à ma faim pendant quatre à cinq jours.
>L.aLcHi3mYsT<
- Vous êtes tellement différent, mais à la fois tellement complémentaire. . . .

Soudain une silhouette s'avança en bousculent tout le monde sur son passage dans les jardins suspendues de l'alliance. La silhouette se dirigea vers le troisième étages empruntant les escaliers de marbre et entra dans le temple me stoppant dans mon élan. L'étranger était enveloppé dans une grande cap noir. Un capuchon masqua son visage. Il prit la direction de l'estrade sans un brin d'hésitation, sur de lui, il scruta la foule qui s'était amassés autour de nous et tout en relevant son capuchon il dit audiblement.
- Salutation à tous. Je me présente, Ipipourax dit lefmirnof. Je suis le chef d'une unique colonie pour le moment, mais la colonisation d'autre est prévue très prochainement. Je suis le créateur de mon monde, mais comme chacun le sais pour survivre dans cet univers il faut se regrouper aussi l'envie de rejoindre une alliance me tenait depuis plusieurs jours, lorsque la proposition de vous rejoindre ma été faite . . . j'ai accepté. Il est vrai que je ne connais aucun d'entre vous, mais cela viendra très rapidement.
- Moi je me nomme booumker et comme convenu je postule et désir te rejoindre L.aLcHi3mYsT.

>Blacksade<
- Soit le bienvenue Ipipourax.
>El3CtroD<
- Bienvenue parmi nous Ipipourax. D'où te vient ce surnom ?
>Ipipourax<
- Pourquoi Ipipourax ?
Tout simplement parce que comme nos ancêtre les Gaulois quand je gagne ça fait "Ipipourax"

>L.aLcHi3mYsT<
- Ton style déjanté me plais Ipipourax. Jolie avancé avec une seule et unique colonie sous tes ordres, j'ai hâte de voir cela avec une voir deux colonies de plus à ton actif. Boomker, je suis ravi de ton intérêt pour nous, mais veux tu respecter l'hôte que tu as suivis telle son ombre. Ton tour viendra, il est nullement nécessaire de lui couper la parole.
>Ipipourax<
- Mes intentions sont pacifiques. Je suis de la ligné des irréductibles Gaulois. Notre druide a conçu une potion qui nous a propulsé dans un autre monde. Il y a bien longtemps de cela déjà. Lorsque mon peuple vivaient encore auprès des terriens, une profonde lassitude a rempli nos coeurs. Entre autre Astérix et Obélix n'était pas immortel. Sachant qu'un jour ou l'autre ceux si disparaîtrons, et que notre quotidien serait compromis notre druide Panoramix à fait le choix de laisser une formule magique pour sa descendance et ainsi poursuivre notre vie paisiblement ailleurs. Le problème des Romains ne serait plus une source de soucis pour l'âme de Panoramix, son rêve d'installer son peuple a l'abri fût ainsi réalisé.
Si tu es d'origine Celtique, pourquoi donc ne pas aller chez les Gaulois ? Demanda El3CtroD en ignorant les murmures étouffés dans l'assemblée.
>Ipipourax<
- Nous sommes divisés-en de nombreux peuples qui se comprennent entre eux, nous pensons tous descendre de la même souche généalogique, mais tel n'est pas le cas où plus désormais.
L.aLcHi3mYsT lut une grande souffrance dans les yeux d'Ipipourax. Aimes tu le concept CoLoN ? Demanda Blacksade. Ipipourax lui répondit par un sourire.
- Oui, seigneur.
Ipipourax avait le visage ruisselant de sueur.
>L.aLcHi3mYsT<
- Voici mon verdict.
Si je suis ton ombre seras-tu la mienne ? Si je suis l'arme seras-tu les munitions ? Si après l'orage vient le beau temps, un temps de tranquillité sans conflit seras-tu Eiréné ? Personnifiant la paix comme les récits de la mythologie ? Car dorénavant tu représentes l'alliance. Chacun de tes gestes, chacun de tes mots que tu fais et que tu prononces parlerons au nom des CoLoN's, chacune de tes attaques comme chacun de tes échanges feront référence aux CoLoN's au nom du quel tu as fait allégeance. Ipipourax, te voici l'un des nôtres, hisse la bannière que je t'offre sur tes terres et sur chacune de tes colonies où tu gouvernes en maître. Alea jacta est

Mille mercis à vous répéta Ipipourax tout en se dirigeant a reculons jusqu'à la sortie du temple.
Et moi ! S'empressa de crier vigoureusement Booumkeur avant de poursuivre plus calmement mais, pas moins acerbe dans son discours.
- Suis-je sans importance à vos yeux ? Pourquoi donc m'avoir invité dans ce cas ? Certes je n'ai pas les quatre vertus majeures exigés: Sagesse, justice, force morale et tempérance. Mais j'ai d'autres vertus L.aLcHi3mYsT. L'ambition. Qui est bien une vertu quand elle conduit à exceller. L'ingéniosité. Le courage, peut-être pas sur les champs de bataille mais... il y a plusieurs forme de courage. Le dévouement. A mon alliance et à toi. Mais aucune de mes vertus n'est sur ta liste. Et même là tu te comportes comme si tu ne voulais pas de moi pour membre. (1)
>L.aLcHi3mYsT<
- Mesure tes maux étranger et puisque tu insistes tant, présente toi donc. Ton avenir habite dans tes mots utilisent les à bonne escient.
>Blacksade<
- Il se nomme Booumker, comme son nom l'indique celui-si privilège ses défenses à son peuple.
>El3CtroD<
- Se brave monarque est intervenu dans la comparution de notre nouveau frère Ipipourax.
>Blacksade<
- Le coupant sans cesse dans son élocution, manquant de respect et de discipline flagrante.
>Booumker<
- Ma parole, c'est l'église qui se moque de la charité. Vous parlez de respect et de discipline sans vous-même les appliquer. Vous vous permettez même de porter un jugement. Dois-je vous rappeler que suite à votre missive j'ai quitté mon alliance après avoir eu une seconde chance. Serais-ce possible d'avoir votre attention dans votre grande perfection. Examinés ma requête.
>El3CtroD<
- Petit présomptueux !
>Blacksade<
- Tu parles de respect sans en connaitre sa définition. Nous t'avons demandé de ne pas empiéter sur ton prédécesseur et d'attendre ton tour. En rien nous avons agit dans l'injustice.
>L.aLcHi3mYsT<
- Soit ! Parle donc puisque ta bouche regorge d'un trop plein de salive. Nous t'écoutons.

Dans un mélange volontaire d'arrogance avec une pointe d'orgueil il parla de lui à la troisième personne non sans modestie. Il décri son parcours dans le moindre détaille tel un roman fantastique qui faisait de lui un héros légendaire aux innombrables récits magnifique. Toutes aussi farfelu les une que les autres, s'appropriant sans gêne le vécu d'autrui, récoltant des honneurs qui ne lui étaient pas destinés, mettant un point d'exclamation sur son immense savoir, nous faisant comprendre par des insinuations, que nous aurions tout à y gagner en l'acceptant au sein de l'alliance. Il nous promettait même le partage de sa science comme offrande, tel un cadeau auquel nous serions devenu digne, représentant cela sous la forme d'un trésor encore enfui et inviolé. Durant des heures et des heures nous l'avons attentivement écouté se pavaner de gloire, une gloire imaginaire sortie tout droit de fable que l'on raconte aux enfants. Croyant ainsi nous avoir berné il arborait un sourire en coin et adoptât une position similaire à la parade nuptial croyant ainsi mieux nous séduire. Soudainement, comme si notre réticence envers lui, lui était parvenue, il s'opérât dans son regard un changement sombre, son regard était à présent froid et dépourvu de vie, le blanc de ses yeux était injectés de sang. Mais, avant d'atteindre la fasse finale de sa transformation El3CtroD l'emprisonnât dans une cage de haute tension en une fraction de seconde, le geste avait été éclair et d'une grande habilitée. L'hostilité de booumker lui était parvenue dictant ainsi la conduite à suivre, un acte défensif qui nous sauva probablement d'une attaque menée de front.

>L.aLcHi3mYsT<
- Voici donc ta vraie nature Booumker, tu as en toi l'égo démesuré de pharaon et tout comme lui tu exiges de tes sujets une vénération bien trop grande pour un mortel. Ton reflet n'est pas compatible avec la représentation que nous voulons véhiculer dans l'univers. Tu as complètement échoué à cette épreuve, c'est pourquoi nous mettons un terme a nos relations. Ainsi ce termine ton entretien. Retourne à tes occupations, va voguer sur ta vague aux allure de tsunami, car tu es destruction et prolifération, c'est la conséquence de ta pulsion agressive. Par ces mots je selle ta demande . . . sans possible appel.
>Booumker<
- La Vengeance est boiteuse, elle vient a pas lents, Mais elle vient ! (2)
>El3CtroD<
- Et c'est de pied ferme que nous t'attendrons !

. . . .

(1) Réplique issue du film Gladiator
(2) V.Hugo [Hernani, II, 3]



Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
http://colon.playogame.com
L.aLcHi3mYsT
FoNDaTeuR
FoNDaTeuR
avatar

Messages : 8679
Date d'inscription : 17/06/2010
Age : 38
Localisation : On ne peut désigner le sommet d'une pyramide sans localiser sa base.

MessageSujet: Re: L'éVaNGiLe SeLoN L.aLcHi3mYsT   Sam 11 Juin - 23:53

L’évangile selon L.aLcHi3mYsT
Chapitre III, . . .


La fondation se développa sur un rythme soutenu et tissa nos liens sur un rythme effréné, entrainant tout sur son passage tel un tsunami qu'on ne peut freiner, un ras de marée dévastateur, l'anneau de feu du Vésuve qui a ensevelis Pompéi et Herculanum. Ouvrir l'enfer de Dante sur notre passage, faire des martyres, mourir au combat et accéder aux soixante vierges au paradis, c'est ce qui a été promis dans les textes sacrés. Une doctrine de kamikaze contre ceux-là que nous ne pouvons saquer. L'assaut est précédé d'un verre de saké, un verre de courage, un verre de colère pour un verre remplis de matière première pillé, ramené avec la convoitise dégoulinant du bord des lèvres. Le prix de l'effort, le prix ce paye par quelques regards braqués déjà dans notre direction, une surveillance de près était à prévoir, un présage lut par la sibylle, l'oracle prédisait une attention particulière porté à notre égard pour les jours à venir. Nous désertions le terrain de jeu, de débutant nous passions amateur en gardant une vue sur le niveau légendaire pour entrer dans la légende. Or, aucun chaton n'y à sa place et ce n'est pas les caresses qui le changeront en félin féroce. Pour devenir carnassier, changer en super-prédateur trônant au sommet de la chaine alimentaire, il faudra chasser sa proie jusqu'à la lisière de l'univers, des prédateurs absolus de fond ou de chocs. Nous nourrissant de plusieurs espèces en contribuant à exercer un contrôle continu sur sa population ou en absorbant un plus petit nombre d'espèces entrainant ainsi l'effondrement de cette société. Établir notre domination sur les plus faibles, la méthode s'applique et ce transmet de génération en génération, le plus vieil héritage du monde, une succession ancestrale que l'homme se lègue depuis qu'il est sur terre. Tant que cela fonctionne, personne ne changera cette pratique. Trahison, manipulation, soumission et extermination sont les plus fréquemment utilisées.

- En tuer un pour en terrifier un millier ( 1 )
J'étais au commande d'une petite flotte lorsque j'ai donné cet ordre. Fallait que j'ouvre la voie et que je donne un exemple. Ma flotte est partie aussi vite que la réponse d'inactivité m'est parvenu après un rapide espionnage de la colonie ciblée. Il y avait un beau paquet de matières premières dessus, sans trop de protection. Sept lanceurs de missiles, vingt-trois lasers légers et quatorze lasers lourds ne feraient pas le poids contre septante chasseurs légers, quarante chasseurs lourds, vingt croiseurs, dix vaisseaux de bataille et cinquante-cinq petits transporteurs. Mes vaisseaux volent à tout vitesse, traversant quatre systèmes solaires et passant devant l'empereur Dirtybiche, un membre de l'alliance w.EXODE qui ne remarquera rien d'anormale sur ses scanners, pour aller sanctionner l'empereur Mazafix et le dépouiller de ses biens restés à quai.
- On ne ralentit rien ! Mettez la pleine puissance et armez vos rapide fire, pas de pitié, rasez tout, qu'il ne reste aucun survivant qui pourrait un jour se soulever.
Chaque chef d'escadron répondit par une affirmation à l'ordre. Le décompte pouvait commencer, nous étions aux portes de la réussite ou à celle de l'échec. C'était notre première attaque et l'excitation était à son maximum, la pression tombera lorsque tout le monde rentrera sain et sauf sur la colonie TeCHNéTiuM.

Nous sommes entrés victorieux et dans le temple de l'alliance, tout le monde voulaient entendre ce récit, sans manquer une miette, l'oreille tendue, les yeux rivés sur ma bouche, concentré sur chaque mots qui en sortaient et dès l'histoire racontée, une acclamation générale me demandait de recommencer depuis le début. Un applaudissement ne se stoppa pas lorsque je repris mon épopée mais se faisait plus bruyant au fur et mesure que l'homme s'approcha.
- Hum, mille excuses pour cette intrusion. Ainsi, je m'excuse de vous couper la parole. C'est sans conteste une très belle victoire, c'est d'ailleurs un excellent début et surement la lumière qui éclaire la voie à suivre pour vos disciples. Mais, je manque à mon devoir en ne me présentant pas à vous. Je me nomme Jinnai, petit roi sans alliés, ni ami et heureusement sans ennemi à ce jour. Ma contribution pourrait voir grandir votre tag, augmenter vos rangs d'une personne pour nous satisfaire mutuellement par l'entre-aide. Mon statue de petit roi n'en prendra pas un coup en étant rétrogradé au grade de soldat. Je vous avous que la beauté du lieu provoque en moi une motivation, motivation à intégrer et devenir une valeur sûr pour et chez vous.

La foule regroupée autour de moi s'était dissipée alors que notre nouveau hôte se présenta, lorsqu'il eut fini, chacun avait retrouvé sa place, finissant en une sorte de haie d'honneur. J'avais à mes côtés Blacksade, El3CtroD et Ipipourax. D'entrer et après les salutations d'usages la première question tomba . . .
>El3CtroD<
- Y-t-il des planètes abandonnées autour des tiennes ?
>Jinnai<
- Oui effectivement et je ne me prive pas d'aller faire mon petit marché quotidien. Il serait stupide de ma part de ne pas aller chercher une petite aide pour faire évoluée mon empire. Bien que je ne possède pas de vaisseaux de combat.
>Blacksade<
- Tes mines sont à plein régime et tes flottes font la navette sans cesse dans ce cas ?
>Jinnai<
- Je ne dirais pas ça, du moins au sujet des vaisseaux. Je pratique le pillage qu'en cas de nécessité absolu.
>El3CtroD<
- Que prévois-tu pour ton peuple et comment élabores-tu l'expansion de ton empire ?
>Jinnai<
- Certainement du même point de vu que la majorité des peuples de l'univers. Sans pour autant faire de mon peuple un Amistade, ni les peuples voisins. Je ne vous cache pas, que je ne cherche nullement à choper des flottes. Car principalement, je ne possède pas la technologie. Ce qui ne fais pas de moi un roi oisive non plus.
>L.aLcHi3mYsT<
- Tu es en quelque sorte, un nécrophages. Un vautour qui se nourrit des carcasses restantes autour de toi. Comme on offre aux charognards les morts en pâture au lieu de les enterrer ou de les brûler. Ça te fait une mauvaise réputation.
>Jinnai<
- C'est trop caricaturé je trouve.
>L.aLcHi3mYsT<
- En quoi est-ce trop caricaturé ? Tu sais attendre que ta victime soit affaiblie et sans défense pour pouvoir la piller.
>Jinnai<
- Certes, sous cet angle cela donne une toute autre perspective des faits.
L.aLcHi3mYsT le pris par la nuque, le forçant à faire quelques pas vers la sortie. Puis tous ensemble ils prirent la direction de la taverne après que El3CtroD lui dit.
- Allons faire connaissance dans le plus beau lieu qu'il soit, devant une boisson fraiche et rafraichissante.

Plus de cinq cents mets seraient servis à table, il y avait des bières et du vin en abondance à leurs disposition. Mes invités ne savaient plus où donner de la fourchette et à quel cruche porter sa bouche. Ce genre de festin de roi était courant avec L.aLcHi3mYsT.(2) Il y avait 10 services de 50 plats qui seront présentés tout au long de la soirée. J'organisais plusieurs fois dans l'année ce genre de fête qui se déroulait autour de longues tables éclairées par des bougies ou des lampions. C'était un cadeau pour une commémoration ou pour l'adhésion d'un nouveau membre, en guise de bienvenue. Parfois ce genre d’événement était organisé pour nos victoires spatial. N'importe quel prétexte était bon pour des réjouissances à vrai dire. Le simple fait de nous retrouver était une raison, un motif de célébration. Autour du repas, les discutions débattaient de la pluie et du beau temps en dérivant sur d'autres sujets tel que la stratégie à adopter, en passant par l'image que l'on souhaitaient véhiculer dans l'univers. Certains avaient des suggestions à émettre ou des objections à une proposition. Mais jamais il y avait un ton plus haut que l'autre, chaque scènes étaient une mis en scène parfaite. L'alliance CoLoN prospérait et ses membres s’enrichirent dans ce havre de paix. Idéalisant l'harmonie qui s'en exaltait.


1. Citation de Sun Tsu.
2. Fait inspiré de Louis XIV



Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
http://colon.playogame.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'éVaNGiLe SeLoN L.aLcHi3mYsT   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'éVaNGiLe SeLoN L.aLcHi3mYsT
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
CoLoN :: Role Play [Fic OG] :: [L.aLcHi3mYsT]-
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.Sauter vers: